L’impact de la hausse des prix sur la capacité d’achat

En l’espace de 15 ans, les prix de l’immobilier ne cessent de connaître une hausse. Conscient de l’augmentation des revenus des foyers et la facilité d’accès aux crédits immobiliers, les agences immobilières, les propriétaires des logements à vendre n’hésitent plus à surestimer la valeur des biens fonciers.

Demande de supplément de crédit immobilier

Généralement, l’achat de maison dans les grandes villes comme Paris ou Nice revient le plus cher. Malgré le coût des résidences et des appartements dans ces localités, certaines familles sont prêtes à tout pour réaliser leurs rêves. Conséquence, un grand nombre de foyers tentent de négocier avec les banques afin de bénéficier d’un crédit immobilier avec un plus grand capital. Il devient donc obligatoire de se souscrire à un prêt à long terme. En un coup d’œil, la banque profite amplement de l’augmentation du prix de l’immobilier. Avec le nombre de personnes qui sont prêtes à tout pour finir propriétaires d’une maison, les institutions financières n’hésitent pas à accorder des crédits avec une durée de remboursement de 20,30 voire même 40 ans. Dans ces cas-là, le taux d’intérêt du prêt sera extravagant, ce qui représente un bon investissement pour la banque. Vous pouvez vous recourir à www.credits-immobiliers.info/ pour mieux vous renseigner.

Baisse du pouvoir d’achat de maison

Vu la baisse du nombre de ventes de maison ainsi que celui de la surface habitable, le prix des logements ne cesse d’augmenter. Malgré la hausse des revenus, il reste tout de même impossible pour certaines familles d’acheter la maison de leurs rêves. Rien que dans la capitale française, le prix des biens immobiliers a progressé de 160 % depuis le début de l’année 2000. Cette situation pousse donc les foyers à rester locataire de maison. D’autres familles tentent de trouver des logements à vendre dans les autres régions de France, où les ventes immobilières sont encore à portée de prix.

Statistique du prix et de la vente maison

En 2014, Paris a enregistré 28 600 ventes de maison en tout. Ce chiffre a progressé de 2 % par rapport à l’année 2013, mais il a régressé de 25 % par rapport aux restes des années précédentes. Normalement, cette partie de la France doit effectuer 31 000 ventes par an. En moyenne le prix du mètre carré dans la capitale varie entre 7500 et 8000 euros. À Lyon, le prix moyen revient à 3600 euros le mètre carré et à Marseille il peut être de 2300 euros. En tout cas, pour l’année 2015, les experts en immobilier envisagent une baisse importante du coût de l’immobilier.

Pourquoi simuler son crédit avec une calculette ?
Vendre un bien immobilier : Comment augmenter la valeur d’un bien ?