Achat immobilier : 5 conseils pour les jeunes mariés

Immobilier

Acheter un bien immobilier n’est pas une démarche facile à entreprendre. Imaginez alors ce que peut représenter pour un couple où on est deux à prendre des décisions. Si vous venez de vous marier et que vous avez décidé de sauter le pas en vous offrant votre première maison, voici 5 conseils qui vous seront d’une utilité incontestable.

Conseil n°1 : Mettez-vous d’accord avant de prendre n’importe quelle décision

Quel que soit votre budget, vous et votre partenaire devez être d’accord sur tous les points inhérents à la décision ainsi qu’aux opérations relatives à l’achat immobilier. Si madame a déjà trouvé la maison de ses rêves après avoir consulté une agence immobilière sur la côte landaise, il est clair que l’appartement qui aurait tapé dans l’œil de monsieur sera une source de conflit. Par ailleurs, si l’un des deux préfère vivre en plein centre-ville et que le second souhaite se retirer dans une zone plus rurale, il serait difficile de trouver un bien qui répond aux besoins des deux. Ainsi, avant toute chose, vous devez consentir aux mêmes critères et idéalement au même bien.

Conseil n°2 : Etudiez l’état de vos comptes

La banque que vous aurez choisie pour soumettre une demande crédit immobilier vérifie automatiquement vos comptes et examine avec précision les détails des 6 derniers mois. Ainsi, si votre décision est sérieuse et que vous souhaitez réellement acheter une maison, évitez de claquer toutes vos économies dans des dépenses inutiles, du moins pendant la période qui précède votre demande de prêt. Si l’établissement bancaire constate que vous êtes souvent à découvert et que vous faites souvent l’objet de chèques sans provisions, elle ne peut que refuser votre dossier d’emprunt. En d’autres termes, votre historique financier est le premier élément que la banque étudie pour accepter ou rejeter votre requête. Votre objectif durant les mois qui précèdent votre demande de prêt doit être d’économiser suffisamment d’argent et de suivre une ligne de conduite exemplaire en ce qui concerne vos dépenses. De cette manière, vous aurez un dossier solide qu’aune banque ne peut décliner. Cela est valable pour chacun des comptes des 2 parties lorsque ces deniers n’ont pas de compte commun.

Conseil n°3 : Prévoyez une avance

Un apport personnel d’au moins 10 % du prix de la maison est vivement recommandé pour mettre toutes les chances de votre côté de convaincre une banque de vous accorder un prêt immobilier. Au-delà de ce pourcentage, votre dossier sera encore plus concluant. Notez que, de manière générale, les banquiers se montrent plus permissifs envers des jeunes mariés qui viennent d’intégrer la vie active qu’envers des sujets qui travaillent depuis plusieurs années et peinent à économiser une petite somme. De plus, plus l’apport initial est grand, moins élevées seront les mensualités, ce qui constitue un avantage qu’il ne faut pas prendre à la légère si vous souhaiter rejoindre le cercle privilégié des propriétaires de biens immobiliers.

Conseil n°4 : Comparez les taux d’intérêt

Lorsqu’un couple cherche une maison en vente, l’enthousiasme est toujours au rendez-vous. Les jeunes époux se jettent, corps et âme, sur les annonces immobilières en essayant de trouver le logement où ils vivront leurs premières années de bonheur. Pourtant, d’autres démarches sont plus importantes et prioritaires que celle-ci comme celle de comparer les taux d’intérêt des crédits bancaires pour sélectionner celui qui convient au mieux à leurs attentes. Ainsi, si vous n’êtes pas satisfait des taux d’intérêt offerts par votre banque, n’hésitez pas à changer. Agissez comme vous le faites pour préparer un voyage à l’étranger et que vous épiez les sites web pour trouver les billets les moins chers. Consultez toutes les banques sans exception ! Cela vous évitera de vous retrouver avec des taux anormalement élevés qui ne feront que vous enfoncer dans votre endettement. Demandez l’aide d’un courtier pour remporter les négociations ou utilisez un comparateur en ligne.

Conseil n°5 : Examinez les aides financières

De nombreuses aides financières sont proposés aux jeunes couples pour faciliter l’obtention de leur première maison. Ce serait donc dommage de ne pas faire appel à cette alternative pour le moins profitable. Nous pouvons citer le PTZ (prêt à taux zéro) qui ne concernent que les investissements dans le neuf et qui sont fournis aux ménagers avec un faible pouvoir d’achat. Si vous repérez un appartement à vendre et que vous tombez sous le charme, pensez aux financements gouvernementaux et locaux pour le bon déroulement de la transaction.

Maison moderne à vendre
7 conseils à suivre avant de mettre sa maison à vendre